La disparition de l'OB sur FaceBook

Il y a un début à tout.
Ligne de front, plus connue sous le titre de l'OBservatoire sur FaceBook, prend son origine avec la "disparition" d'un certain OB du même site de socialisation lors de la prise de contrôle, début mai 2008, de quelques quartiers de Beyrouth par les milices du 8 Mars.
L'homme prend peur. Il a une famille. Il est militant du 14 Mars. Il s'enfuit.
Je pars alors à sa recherche...

A lire de bas en haut.
-------------------------

24/05/2008
Une source très proche de l'OB (qui l'entend même ronfler la nuit) nous a informé pas plus tard qu'hier soir lors d'un fabuleux live set de Munma VS Trash Inc que la Cédrissime source des fleuves majeurs de l'intellect phénicien n'attendrait pas moins que l'établissement final de la distribution des portefeuilles (bien garnis) ministériels pour en avoir le cœur net, évaluer le danger, et décider finalement si oui ou merde il va sortir de sa cachette et revenir faire le mariolle de nouveau parmi nous.

Alors dites-nous, à nous, les facebookiens orphelins de l'OB , vous, les présidents divers et avariés, les généraux et vos bande pas très hygiénique, comment vous comptez vous partager les billes ce coup-ci. Parce que nous on est là à attendre comme des cons que l'OB se la ramène et ça commence à bien faire (lui et vous).

Notez-bien, avec tous ces gens qui se cachent dans les caves, vous pourriez nous créer un petit ministère des endroits sombres et humides. Ca fera toujours ça de plus pour caser quelques fonctionnaires et surveiller l'état de l'OB, s'il est toujours bien en place, ou celui de l'autre mahdi tamponné du turban mouillé (aussi appellé "touffe à lunette" par ces anciens copains de classe).

----------------------
23/05/2008
Le cas OB va en s'aggravant.
Malgré un certain retour à la normale au pays du miel et de l'encens, le retour d'OB sur FaceBook se fait toujours attendre. Si ce n'est une très brêve incursion le 21 mai, rien ! Pas de nouvelles ! Pas de message crypté laissé sur un bout de papier froissé sur le paillasson devant ma porte !

On entend d'ailleurs souvent résonner le message qui passe en boucle dans les haut-parleurs du centre commercial ABC d'Achrafieh : « Le petit OB est toujours attendu par ses fans au guichet information au 3e étage, face à la boutique Nicole Faux-Bijoux. »

Pourtant, certains de ses amis proches et de ses collaborateurs affirment l'avoir vu ou l'avoir cotoyé récement :
- L'OB va à la plage en famille.
- L'OB fume des cigarettes aux herbes de la Bekaa.
- L'OB sirote du Red Bull en regardant Marcel Ghanem à la télévision.
- L'OB se rend à son travail chaque matin, travaille, discute, conceptualise, a des idées fulgurantes, oriente, aide ses collègues, fait des blagues, regarde par la fenêtre, pense à la vie en général et à rien en particulier, puis range ses papiers, éteint son ordinateur et rentre à la maison.
- L'OB mange du hoummous.
- L'OB lit les journeaux, suit l'actualité et s'enquiert des dernières informations. Il observe de près la situation politique de son pays bien-aimé, le Liban.
- L'OB déteste le général (ex-anti-syrien) et l'autre général (pro-syrien), mais il aime bien le nouveau général (sans opinion). Sa relation particulière avec les plus haut gradés de l'armée libanaise pourrait faire l'objet d'une saga en plusieurs feuilletons à la télévision brésilienne.
- L'OB, au fond, est un type bien. Il lui est même arrivé d'écrire des choses intéressantes, émouvantes et stimulantes, slogans et propagande mis à part.
- L'OB néglige parfaitement ses fans. Il les traite avec le plus grand dédain et ne daigne même pas donner plus de signe de vie que ça.
- L'OB commence sérieusement à nous casser les couilles ! (c'est une expression, les lectrices m'excuseront).

----------------------------
21/05/2008
JOUR DE FETE
Enfants, ne pleurez plus !
Femmes, dégarfez vos corsages !
Travailleurs, reprenez vos outils !
Soldats, rangez vos fusils !
Paysans, retirez vos mains des tétines de la vache !
Accordéonistes, jouez la farandolle !
Tavernier, servez-moi une bière !

Aujourd'hui, mercredi 21 mai 2008, après 11 jours d'attente, de doutes, de supositions incertaines et d'angoisse permanente, l'OB, l'unique, le seul, le vrai, ISO certifié 19700901, est de retour dans le grand livre des visages souriants !

C'est à 12: 45 (GMT +2) que, grâce à l'innébranlable courage de 72 individus farouchement décidé à exiger son retour sur FaceBook, que le Cèdre de la pensée, tel l'Oronte, le Litani et le Nahr el Ibrahim réunis, s'est enfin décidé à venir à nouveau irriger nos raçines déssèchées et nourrir nos âmes abandonnées.

----------------------------
21/05/2008
Doha, c'est fini ! Les négociations de boutiquiers ont abouti. Les promesses sont faites. Ca rentre à la maison tout sourire mais ça n'en pense pas moins...

Notre vénéré grand architecte du verbe, qui a pris le maquis depuis 11 jours déjà, nous avait promis qu'il déciderait de sa sortie de l'ombre à l'heure des éclaircissements politiques. Que va-t-il faire ?

Terrible moment d'une attente angoisante : depuis que le luminescent OB est plongé dans la clandestinité facebookienne, nous sommes plongé, à notre tour et une fois de plus, dans les ténèbres infernale d'un avenir sans avenir. Car pour nous, peuple sans voix d'un pays sans voie, mais adorateurs quand même du Cèdrissime penseur, l'OB phénix est notre seul guide qui puisse nous conduire hors de la grotte de l'ignorance, vers la félicité et la rédemption finale.

---------------------------
DERNIERE MINUTE...
L'OB est sorti de sa cachette à la nuit tombée. Il s'est adonné en compagnie de la mère de sa fille à une consommation sans retenue de Red Bull lors d'une soirée select. Ce soudain subresaut social est-il le début de la fin de notre calvaire.
OB, une semaine sans, mais jusqu'à quand ?

19/05/2008
Selon des informations qui ont filtré des cellules de recherches et prospections d'un célèbre quotidien libanais d'expression française, l'obissime OB retient son souffle (et sa décision de revenir sur FaceBook) jusqu'à ce que nos biens aimés leaders, zaïms, chefs, membres, délégués, attachés et autres personnages utiles et nécessaires à la guidance de notre grande nation, aient statués sur plusieurs questions d'importance pour l'avenir de nos vies en commun dans le respect mutuel de nos différences fondamentales liées au hasard de nos naissances dans les 18 différentes prisons - confessions, pardon !

Bref et à savoir:
1- Est-ce qu'on se kossovise vite fait bien fait la gueule parmi ?
2- Quel est le nom du général qui va remplacer le général ?
3- Pourquoi la moitié des M16 des mecs du Hezb sont équippés de lunette de visée alors que le M16 est notoirement un fusil de merde chiant à démonter et en plus fabriqué par les Américains.
4- Faut-il prévoir une détaxe spéciale sur les nouveaux lots de cagoules noires importées du Vietnam ?
5- Combien de temps faut-il encore aux ingénieurs du Hezb pour finir le percement du tunnel entre Hay el-Seloum et la plaine de la Bekka ?
6- Est-ce que les serveuses du Prague s'épilent sous les bras et est-ce que les serveurs du Prague sont tous adhérent du PNSS ?

Ca fait beaucoup de questions. On est pas sorti de l'auberge. Allez ! Une bière, tavernier !

------------------------
17/05/2008
OB, ta tante nous a contacté pour nous demander de faire passer le message suivant :

« OB, mon petit OB chéri, pourrais-tu penser à rammener les deux tupperwares à la maison la prochaine fois que tu passes au milieu de la nuit. Je t'en préparerai d'autres tous plein de m'jaddra que tu pourras manger dans ta cachette. N'oublie pas non plus de changer de flanelle fréquement car l'humidité de la cave est mauvaise pour tes bronches. Tu trouveras tes slips propres et repassés dans la commode de Gedo. Merci de ne pas nous réveiller ni de fumer dans la cuisine. ».

------------------------------
16/05/2008
Des rumeurs persisitantes circulent à Beyrouth et des agents ENNEMIS profitent des réseaux virtuels à vocation sociale et amicale pour diffuser des fausses nouvelles. Vous reconnaîtrez facilement leur prose malfaisante, remplie de termes abscons (licorne, Goldorak?!) et d'hypothèses improbables (présence de l'OB vers Saint Nicolas ou à Doha). Ces agents ENNEMIS veulent à l'évidence nuire à la réputation du Cèdre de la pensée, notre bien aimé OB, en le décrivant comme un paranoïaque angoissé et criminel.

Si ces agents ENNEMIS vous contactent et tentent de vous séduire en vous offrant un verre de liqueure dans un bar de Gemayzeh ou la terrasse d'un hôtel, acceptez toutes leurs avances et laissez-vous entrainer dans leur cachette. N'oubliez pas, avant de vous défaire de vos sous-vêtements, de composer discrètement le numéro de la Sureté Générale (Beyrouth, Mathaf, 01-429060/1) et de positionner votre portable afin que nos réceptionnistes puissent entendre clairement la voix de l'agent ENNEMI afin de le localiser et de l'enregistrer.
La Sureté Générale vous remercie à l'avance pour votre coopération.

--------------------------------
15/05/2008
Des témoins prétendent avoir apperçu OB au marché bio de Kyriat Shemona ce matin, en train de tâter une pastèque. D'autres pensent l'avoir reconnu à Kamchlieh, sirotant un Red Bull au bord de la piscine du parti Baas. Certains font l'hypothèse qu'il se laisserait pousser la barbe et les ongles dans une grotte de la vallée de la Kadisha, assis sur une caisse de RPG, et qu'il aurait arrêté de fumer des cigarettes américaines. Mon chien, qui a un bon odorat, agîte la queue bizarrement chaque fois qu'on passe devant le coffre d'une vieille mercedes parquée non loin du rond-point de Tayouneh.

Si quelqu'un a d'autres indices à fournir aux membres de ce groupe, qu'il n'hésite pas à faire une décalration au poste de gendarmerie de la rue de Damas sous la mention "écrivain-plumitif perdu" et qu'il nous envoie une copie du procès-verbal.
Merci
------------------------

14/05/2008 (midi)
Le groupe Etat-Limite n'est plus orphelin.
OB, Grand Cèdre de la pensée, Guide suprème du verbe cinglant francophone, Totem sans tabou du marketing, Ami des plantes vertes et du monde au balcon, a chargé son conseiller en épilation pectorale de maintenir le lien avec ses nombreux lecteurs et fans innassouvi(e)s. N'ayez crainte, bonne gens, l'OB supervise des hauteurs de sa cîme la direction des opérations et lance son nouveau cri de guerre « ETAT-LIMITE, TOUJOURS !».
-------------------------------------

14/05/2008 (matin)
Prenant son courage à deux mains (qui pourtant temblaient à l'idée d'une funeste nouvelle), un des anciens collaborateur de l'intangible Cèdre de la pensée phénicienne est parvenu, à l'aide du 3e réseau téléphonique irano-libanais, à rentrer en communication avec le grandissime (quoique...!) OB.

IL EST VIVANT !!!!!!!!!!!

Sa santé est bonne, oui oui.
Sa famille va bien, oui oui.
Il n'a pas perdu son emploi au sein de la grande compagnie internationale pour laquelle il rédige de mystérieux messages à propos de balcons bien remplis de choses exotiques, oui oui.

Nos lecteurs nous pardonneront cependant de ne pas révèler sa position actuelle dans la banlieue Sud de Beyrouth. Lui, comme d'autres personnages effrayants bien connu des petits enfants qui refusent de finir leur plat de nouilles au beurre, se cache quelque part entre Nabatieh et Sir Denieh.
-------------------------------------

13/05/2008
Depuis 2 jours, l'ami OB n'est plus parmis nous !!!
Mais il est toujours dans nos cœur et sa disparition laisse un goût amer dans nos bouches désechées.

Commentaires

Articles les plus consultés